INTERVIEW ESTAMPE : LE LABEL BEAUTÉ NON-GENRÉ ET ÉCO-CONÇU

Maintes fois pointée du doigt pour son manque de diversité, l’industrie de la beauté évolue en faisant une plus grande place à ceux qu’elle pouvait autrefois oublier. Et les marques prennent la mesure du changement en créant des univers inclusifs et inspirants. C’est le cas de Estampe. Fondé par Anne Wonner, ce jeune label offre un maquillage non-genré et éco-conçu destiné à promouvoir et favoriser l’acceptation de soi. En effet, la marque invite toute personne à prendre confiance en elle au travers de produits sains et porteurs de sens. Ainsi, elle bouscule les normes et les stéréotypes en célébrant la beauté et la singularité sous toutes ses formes.

« Chez Estampe, la beauté est avant tout une énergie, un mélange subtil et propre à chacun entre féminin et masculin » – Anne Wonner, fondatrice

La gamme se compose de 4 basiques d’une routine cosmétique pour un teint frais toute l’année : le baume à lèvres, l’anticerne, la poudre matifiante et le hâle – poudre bronzante. En plus d’être no gender, Estampe adopte une approche green en proposant des packagings en liège rechargeables, sans plastique, universels et durables.

Packaging © Estampe

De la parole à l’action, l’inclusivité requiert plus d’engagement et de continuité qu’une simple opération de communication. C’est la raison pour laquelle la fondatrice Anne Wonner et ses équipes ont imaginé les séances photos mensuelles #egoboost afin de faire participer leur communauté et de les interroger sur leur vision de l’industrie de la beauté, du genre et de la confiance en soi.

Quel regard portez-vous sur le marché actuel de la beauté et quelles sont les nouvelles attentes des consommateurs ? 

Les évolutions du secteur sont très positives. Il y a de plus en plus de marques qui font attention aux ingrédients qu’elles utilisent et des applications qui aident à démocratiser cette lecture. Concernant l’éco-responsabilité des packagings, la route est encore longue mais certaines initiatives tendant à démocratiser cela. Je pense notamment à la marque Cozie. Enfin, du côté des consommateurs, ils essayent de réduire au maximum le nombre de gestes beauté qu’ils vont avoir dans leur salle de bain. On est dans la continuité du mouvement Less is More : ils veulent moins de produits mais de bons produits et sont très attentifs aux formules et à l’aspect éco-responsable des marques.

Que vous évoque la notion de « no gender » et de « green beauty » et comment se sont-elles exprimées à travers votre marque ?

Mon parcours professionnel au sein de grands groupes de beauté notamment m’a donné envie de développer des produits non genrés et éco-conçus. A force de sonder les autres sur leur vision de la beauté et d’interroger la mienne, j’ai eu envie de développer ma propre marque pour aider les autres à prendre confiance en eux et challenger les codes établis. Et pourquoi cela devrait-il être réservé aux femmes uniquement ? La confiance en soi concerne tout le monde. Notre raison d’être chez Estampe est de booster la confiance des autres, peu importe leur genre. Nous voulons libérer les stéréotypes. Concernant l’éco-conception, nous sommes arrivés au bout d’un système aujourd’hui dans les industries créatives de la mode, la food, la beauté… mais on peut encore changer les choses ! Développer des packagings respectueux de la planète, réfléchir ensemble au cycle de vie des produits et essayer de faire au mieux. On ne sauve pas la planète mais on essaye de faire les choses bien avec un minimum de jugeote.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je suis avec beaucoup d’intérêt les comptes Instagram qui mettent en avant les notions d’inclusivité, de genre, de body positive et qui se font le porte-voix de minorité diverses en les replaçant au coeur des conversations sociétales. J’adore le média Pastel qui véhicule pleins de messages positifs, l’illustrateur Thomas Gravereau qui fait voler en éclat tous les stéréotypes du genre. Mais aussi la marque skincare On the wild side. Et toutes ces personnalités créatives qui embarquent les gens dans leur univers, apportent de vraies réponses et font du bien aux autres. C’est tellement libérateur à une époque où les réseaux sociaux sont vecteur de comparaison et de mal-être mental… Il y a un vrai engagement de leur part, une parole qui se libère.

De plus en plus de « insta brands » fleurissent sur la toile, quelle est votre valeur ajoutée ?

L’objectif n°1 est de créer une beauté réelle, identitaire, plurielle, inclusive et décomplexée. On veut libérer les autres de leurs complexes, c’est la raison pour laquelle nous proposons des séances participatives d’egoboost avec des gens de notre communauté. Estampe propose une identité attractive mais à laquelle tout le monde peut s’identifier dans la vie de tous les jours. Nous employons une écriture inclusive, nous utilisons le tutoiement sur les réseaux, tout simplement pour créer de la proximité et faire bouger les choses. Nous estompons les normes !

Participez à la campagne de crowdfunding d’Estampe sur KissKissBankBank jusqu’au 21 février 2021 et découvrez leur gamme ici !

Instagram @estampecosmetics
Site : estampe-cosmetics.com 

Merci à Anne et Sarah pour leur bienveillance et leur temps et longue vie à Estampe ❤️

© Interview Eléonore Terzian – Janvier 2021
Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de eleonoreterzian.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :